FANDOM


Henri Philippe Pierre Marie d’Orléans, né le 14 juin 1933 au « manoir d’Anjou » à Woluwé-Saint-Pierre, près de Bruxelles, est, pour les orléanistes français, chef de la maison de France, de par sa position d’aîné des descendants en primogéniture mâle de Philippe de France (1640-1701). Il porte les titres de courtoisie de « comte de Paris » et « duc de France » et possède la nationalité française.

Henri d’Orléans fait usage des pleines armes de France (d’azur à trois fleurs de lis d’or), que la justice française lui a dénié le droit de porter en 1988 au seul profit de Louis XX duc d'Anjou même si certaines maisons souveraines d'Europe le reconnaissent comme chef de la Maison de France.

Henri d’Orléans est considéré par ses partisans comme successeur légitime des rois de France et de Navarre sous le nom d’Henri VII, ce qui est contesté par les légitimistes, quant à eux partisans de Louis de Bourbon. Ces derniers arguent notamment de la nullité des renonciations faites lors des traités d'Utrecht (1713) par Philippe de France, ancêtre direct de Louis de Bourbon. Ils dénient à Henri d’Orléans les pleines armes de France ainsi que les titres de comte de Paris et duc de France. Tandis que les partisans de ce dernier considèrent que les Bourbons issus de Philippe V, roi d'Espagne, ont perdu tout droit au trône de France, en vertu du "vice de pérégrinité".

Henri d’Orléans est l’aîné des fils d’Henri d’Orléans (1908-1999) et de son épouse Isabelle du Brésil (1911-2003), arrière-petite-fille de Pierre II du Brésil.

D’abord titré par son père comte de Clermont le 30 juin 1957, Henri d’Orléans fut ensuite privé de ce titre le 1er novembre 1984 par son père, qui le titra à partir de cette date comte de Mortain. Par la suite son père le titra de nouveau comte de Clermont.

Le 5 juillet 1957, en la chapelle Saint-Louis à Dreux, Henri d’Orléans épousa Marie Thérèse de Wurtemberg (née en 1934), dont il eut cinq enfants.

Ce mariage n’a pas été annulé par l’Église mais sur le plan civil il a été dissous par divorce prononcé par le tribunal de grande instance de Paris le 3 février 1984. Henri d’Orléans s’est remarié civilement à Bordeaux le 31 octobre 1984 avec Micaela Cousiño y Quiñones de León (née en 1938, et divorcée de Jean Robert Bœuf), issue de la noblesse espagnole, fille de Luis Cousiño y Sebire et d’Antonia Quiñones de León y Bañuelos.

Les cinq enfants d’Henri d’Orléans et de Marie Thérèse de Wurtemberg sont :

  • Marie d’Orléans (1959-), épouse depuis 1989 de Gondacre de Liechtenstein (1949-)
  • François d’Orléans (1961-), titré par son père comte de Clermont en 1999
  • Blanche d’Orléans (1962-), titrée par son père mademoiselle de Valois en 2000
  • Jean d'Orléans (1965-), titré par son grand-père duc de Vendôme en 1987 puis titré par son père dauphin de Viennois en 1999
  • Eudes d’Orléans (1968-), titré par son grand-père duc d’Angoulême en 1987, époux depuis 1999 de Marie-Liesse de Rohan-Chabot (1969-)

François et Blanche ont été victimes pendant la grossesse de leur mère de la toxoplasmose, dont ils ont gardé des séquelles.

À la mort de son père en 1999 Henri d’Orléans reprend le titre de comte de Paris auquel il ajoute celui de duc de France, porté jadis par les premiers Robertiens, ancêtres de Hugues Capet.

Il crée l’Institut de la maison royale de France puis succède à son père à la tête de la Fondation Saint-Louis, en tant que président d'honneur. Henri d’Orléans vit actuellement en France dans ses appartements parisiens et l’été dans sa propriété aux îles Baléares.

Source : wikipedia

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.